Mardi 25 juillet 2017

L'Histoire du club

 

Depuis maintenant plus de 50 ans, l'ACBB Judo et Disciplines Associées fait partie des meilleurs clubs européens. Avec ses 900 licenciés, son équipe première, le club s'est fixé des objectifs ambitieux tant sur le plan national que mondial.

Dotée de quatre Dojos, combinant Sport de haut niveau et apprentissage des arts martiaux pour plus de 600 jeunes, la section Judo et Disciplines Associées est ouvertee à toutes et à tous à partie de 4 ans.

Depuis 1956, date à laquelle la section fut créée, 73 internationaux se sont succédés, dont Jean-Luc Rougé (notre actuel président de la FFJDA) qui apporta sous les couleurs de l'ACBB, la première médaille mondiale de l'histoire du judo français, Thierry Rey, Pascal Tayot, Cathy Fleury, Cécile Nowak, Larbi Benboudaoud (tous médaillés olympiques). Le club n'a cessé de progresser à l'image de l'équipe actuelle qui compte notamment dans ses rangs Nicolas Brisson, Gilles Bonhomme, Pierre Robin, Loïc Korval et Thierry Fabre. 

         

Avril 1956, sur l'initiative de Christian de la Bachellerie et de Jean Guyonnaud est née la section Judo au sein de l'ACBB.

Le succès est immédiat, beaucoup de jeunes s'intéressent à ce sport qui nécessite une grande maitrise de soi, des réflexes rapides, et beaucoup de volonté en suivant le code moral du judo.

La politesse
C'est respecter autrui
Le courage
C'est faire ce qui est juste
La sincérité
C'est s'exprimer sans déguiser sa pensée
L'honneur
C'est être fidèle à la parole donnée
La modestie
C'est parler de soi-même sans orgueil
Le respect
C'est faire naître la confiance
Le contrôle de soi
C'est savoir taire sa colère
L'amitié
C'est le plus pur des sentiments humains

1962 : Arrivée de l'Aïkido au sein de la section.

1963 : La section compte déjà 13 ceintures noires indépendamment de son entraineur Jean Cieslak.

1974 : l'Ecole de judo est créée sous l'impulsion de Jean-Pierre Tripet.

1975 :Jean Luc Rougé devient le premier champion du monde de judo
et le premier français à battre un japonais.


 

 

 


1978 : le premier titre de champion de France par équipe.

Debout de gauche à droite

Jean pierre Gibert - Jean-Pierre Tripet - Simon Culioli - Gérard Gautier.

Assis de gauche à droite

Ruben Lopez - Jean Luc Rougé - Laurent Carbonnel.

1997 : Le Kendo s'intègre au sein de la section.

1998 : Le Jujitsu est proposé aux adhérents puis du Naginata en 1999 et enfin du Taïso en 2006.

Grace à tout cela la section Judo et Displines Associées de l'ACBB a conquis ses lettres de gloire. l'ACBB Judo et Disciplines Associées est une grande famille à laquelle est associée la municipalité  et l'ACBB Omnisports.

L'Histoire du Judo

Le souhait de Jigoro Kano, son fondateur, était de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en prenant comme point de départ l'enseignement des Koryu (anciennes écoles traditionnelles), Tenshin Shinyo Ryu et Kito Ryu, qu'il avait pratiqué durant 6 ans.

La légende dit qu'il découvrit les principes du Judo lors d'un hiver rigoureux, en remarquant que les branches du cerisier réagissaient différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de "l'agresseur" avec souplesse.

 

La voie de la souplesse était née.

Jigoro Kano avait conscience que le Jujitsu tel qu'il était pratiqué n'était plus adapté à l'époque moderne. En s'inspirant des méthodes de différentes gymnastiques occidentales, Jigoro Kano décida d'expurger du Jujitsu les mouvements dangereux et de codifier les techniques restantes afin de faliciter l'enseignement sous formes de Kata. Il était évident que l'art de la souplesse débarassé de sa vocation guerrière, n'était plus du Jujitsu, mais un nouvel art martial à vocation éducative.

Le Judo était né.

Le Judo connut un succès qui s'étendit largement au-delà des frontières du japon et contribua largement à populariser les arts martiaux japonais, tout en entraînant la confusion entre art martial et sport de combat. Ainsi, le Judo des origines s'orienta de plus en plus vers l'aspect sportif lorsque les champions de Kodokan eurent définitivement battu la plupart des écoles du Jujitsu au cours de combats organisés. le pouvoir économique du Kodokan était ainsi définitivement installé dans le monde des arts martiaux japonais.

Le Judo commence à être enseigné au Japon en 1882 au Kodokan, en France par maître Mikinosuke Kawaishi et maître Shozo Awazu. Moshe Feldenkrais crée le Jujitsu-Club de France, puis la Fédération Française de Judo est fondée en 1946.

C'est aussi à cette époque que se développera le côté sportif et qu'apparaitront les premières compétitions. Le nombre de pratiquants  de par le mondes'accroit alors considérablement.